FPHN 2018 – Jour 1

Le Forum politique de haut niveau 2018 a démarré le 9 juillet 2018. Le suivi et l’examen annuel des objectifs de développement durable se sont déroulés au siège de l’ONU du 9 au 18 juillet 2018. Le forum se compose de deux segments distincts : l’examen thématique (du 9 au 13 juillet) et les examens nationaux volontaires (du 16 au 18 juillet).

La séance inaugurale s’est caractérisée par un aperçu très instructif de notre situation par rapport à la réalisation des objectifs de développement durable. Elle a été animée par Jeffery Sachs, professeur réputé de l’Université de Columbia et conseiller en développement durable. Il a salué les pays qui sont près d’atteindre les ODD ODD Les Objectifs de développement durable ont été l’un des résultats de la Conférence Rio+20. Les États membres ont lancé une nouvelle série de futurs objectifs internationaux en matière de développement, qui se baseront sur les Objectifs du millénaire pour le développement et convergeront avec le programme de développement pour l’après-2015. , la Suède arrivant en tête de liste. Faisant le lien entre des taux élevés d’imposition sur les revenus et des performances de haut niveau en matière d’ODD ODD Les Objectifs de développement durable ont été l’un des résultats de la Conférence Rio+20. Les États membres ont lancé une nouvelle série de futurs objectifs internationaux en matière de développement, qui se baseront sur les Objectifs du millénaire pour le développement et convergeront avec le programme de développement pour l’après-2015. , il a ensuite souligné le rôle du secteur public pour assurer des niveaux élevés d’éducation, de soins de santé et de stabilité de la société. Mettant l’accent sur les déséquilibres de richesse, et comme en témoigne la concentration colossale de la richesse entre les mains d’un petit nombre, le professeur Sachs a avancé huit pistes concrètes dans le but d’accroître les revenus pour financer les efforts de développement durable.

  1. Prélèvement sur la valeur nette élevée
  2. Imposition des comptes à l’étranger
  3. Taxe sur les entreprises technologiques (Facebook, Google, etc.)
  4. Taxe sur les transactions financières
  5. Taxe sur le carbone
  6. Achats de crédits sur les émissions de carbone par les industries
  7. Amendes industrielles pour pollution et catastrophes climatiques
  8. Répression de l’évasion fiscale

L’enregistrement complet de l’intervention du Pr Sachs est disponible ici :

"Ils sont réalisables et pourtant, ce n’est pas le cas. La cupidité constitue notre plus grand obstacle. En ce monde, il y en a assez pour que tout le monde puisse vivre en sécurité à l’abri de la pauvreté."

Documents clés

Lors de la journée inaugurale du FPHN 2018, l’accent a également été placé sur trois publications clés :

Le rapport 2018 sur les objectifs de développement durable

Commandité par le Secrétaire général des Nations unies, ce rapport identifie les progrès et les lacunes restantes pour l’ensemble des 17 ODD ODD Les Objectifs de développement durable ont été l’un des résultats de la Conférence Rio+20. Les États membres ont lancé une nouvelle série de futurs objectifs internationaux en matière de développement, qui se baseront sur les Objectifs du millénaire pour le développement et convergeront avec le programme de développement pour l’après-2015. en se basant sur les dernières données disponibles. Il examine par ailleurs certaines des interconnexions entre les objectifs et les cibles.

Le rapport « Indices et tableaux de bord des ODD »

Ce rapport annuel montre comment les dirigeants peuvent tenir leurs promesses et exhorte les pays à ne pas perdre l’élan nécessaire aux réformes importantes. Il est produit par le Réseau pour les solutions de développement durable (SDSN) et la Fondation Bertelsmann Stiftung.

Rapport Spotlight sur le développement durable 2018

Ce rapport est rédigé par une coalition mondiale d’organisations de la société civile et de syndicats. Son message principal est le suivant : « Le monde a pris du retard dans la réalisation du développement durable et des changements politiques fondamentaux qui s’imposent pour que soit libéré le potentiel transformateur des ODD ». Le chapitre sur l’ODD 8 s’intitule Quelles sont les politiques nécessaires pour atteindre l’Objectif 8 ? La recette syndicale pour la mise en œuvre des ODD et est rédigé par Paola Simonetti, la directrice adjointe du département de politique économique et sociale de la CSI.

Réforme du FPHN

Les syndicats, ainsi que d’autres groupes de parties prenantes, ont critiqué le processus du FPHN, estimant qu’il ne s’est pas acquitté de son mandat consistant à assurer un leadership politique dans la mise en œuvre des ODD. Les processus d’examen thématique et d’examen national volontaire sont jugés insuffisants pour renforcer les modalités de mise en œuvre. En outre, l’espace prévu pour une participation significative des parties prenantes ne suffit pas. Toutefois, l’examen de 2019 du processus du FPHN fournit une occasion privilégiée pour aborder ces enjeux. Dans cette perspective, les groupes de parties prenantes ont organisé un événement parallèle dans le but de contribuer à ce processus.

Les syndicats ont résumé les conclusions Focus syndical sur les ODD 2018, notant que le processus de mise en œuvre au niveau national est extrêmement incohérent et que les intérêts des parties prenantes ne sont pas systématiquement intégrés dans le processus de mise en œuvre. Sans quoi, les politiques qui en découleront ne fonctionneront tout simplement pas sur le long terme pour les sociétés au sens large. Au lieu de remédier à ces incohérences, les examens nationaux volontaires (ENV), dans leur format actuel, ne font que les refléter : certains sont inclusifs, tandis que d’autres ne le sont pas. Afin de résoudre cette situation et assurer une valeur ajoutée, le grand groupe des travailleurs et des syndicats recommande que les lignes directrices de l’examen national volontaire soient renforcées afin qu’elles intègrent des recommandations garantissant la transparence, la consultation et l’inclusion du dialogue social dans le processus.

Examen de l’ODD 6

Le premier des examens des ODD sélectionnés cette année a eu lieu dans l’après-midi. Objectif 6 - Assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous a fait l’objet d’un examen. Rosa Pavanelli, la secrétaire générale de l’Internationale des services publics, a prononcé un discours au nom du grand groupe des travailleurs et des syndicats. L’intervention a mis en évidence la conclusion du récent rapport de l’ISP, intitulé SDG6 : Water and sanitation are fundamental services, privatization is not a means of implementation !.

Malgré l’omniprésence de la privatisation axée sur le profit et la volonté des institutions financières internationales de faire participer le secteur privé aux services d’eau et d’assainissement, la secrétaire générale Pavanelli a souligné que plus de 90 % des systèmes d’eau et d’assainissement dans le monde appartiennent à et sont gérés par le secteur public.

La promotion d’une plus grande intervention du secteur privé dans la mise en œuvre de l’ODD 6 va à l’encontre du constat croissant que la privatisation de l’eau et de l’assainissement a été préjudiciable, en particulier pour les communautés les plus marginalisées et les plus vulnérables du monde et que les entreprises ont tendance à utiliser leur pouvoir monopolistique pour générer des profits excessifs. La réalité choquante que vivent les habitants de Flint, ici même aux États-Unis, prouve que ce phénomène ne se produit pas uniquement dans les pays en développement.

Le discours complet est disponible ici.

Pour des renseignements complémentaires :