Somalie : Intimidations systématiques à l’encontre des syndicalistes

La CSI a apporté son soutien au Syndicat national des journalistes somaliens (NUSOJ), affilié à la Fédération internationale des journalistes (FIJ), dans le cadre des vives protestations émises par ce dernier contre la campagne d’intimidation systématique menée à l’encontre des syndicalistes en Somalie.

D’après l’information reçue par la CSI, le mercredi 16 novembre, le ministre somalien du Travail a chargé son directeur de cabinet d’écrire au Département des investigations criminelles de Somalie (CID) pour dénoncer les « activités illégales » des syndicats somaliens, en vue de l’ouverture d’enquêtes pénales. Ceci faisait suite à un cambriolage armé dans les bureaux du NUSOJ, qui a été condamné par la CSI le 3 juin 2011, et à une perquisition sans mandat effectuée dans les mêmes bureaux dans la matinée du dimanche 13 novembre. Suite à la seconde incursion, le secrétaire à l’organisation du NUSOJ a été illégalement détenu durant 90 heures. Moins de deux semaines après, il a de nouveau été sommé de comparaître par le CID dans le cadre d’une enquête concernant les membres et les actions du syndicat et de divulguer les registres syndicaux pour donner au CID des éléments sur lesquels baser leurs chefs d’accusation au pénal.

Le gouvernement somalien cherche à criminaliser les activités syndicales », a dit la secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow. « La décision de déposer des chefs d’accusation au pénal était manifestement préméditée, et se fondait de toute évidence sur l’hypothèse qu’une cause y afférent directement pourrait facilement être trouvée dans les documents internes du syndicat. » « Nous affirmons notre solidarité avec les travailleurs et travailleuses de Somalie face à ces attaques consternantes. Les autorités somaliennes doivent s’abstenir de tels actes de persécution et respecter les droits fondamentaux des travailleurs.

Pour plus de précisions concernant ces attaques, nous vous invitons à lire la lettre de la CSI (en anglais) adressée au Premier ministre de la Somalie, dans laquelle la CSI appelle le gouvernement somalien à prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour immédiatement mettre fin aux ingérences, aux persécutions, aux interdictions de voyager, à l’intimidation, aux menaces et aux violences contre des dirigeants du NUSOJ, et à permettre à tous les syndicalistes en Somalie à exercer leurs activités légitimes dans un environnement libre d’intimidation et de harcèlement.