Promouvoir la syndicalisation des travailleurs du secteur informel en Inde

Plus de la moitié de la population active mondiale travaille dans l’économie informelle. Or, travailler dans le secteur informel est souvent synonyme de précarité, de discrimination et d’absence de représentation. En Inde, le pourcentage de personnes évoluant dans ce secteur atteint 90%. C’est dans ce contexte que l’ONG FEDINA, qui cherche depuis sa création en 1983 à renforcer les capacités des personnes marginalisées afin qu’elles puissent mieux faire valoir leurs droits, a mis en place un programme de syndicalisation des travailleurs de l’économie informelle. Depuis 2009, FEDINA et l’Institut Belleville travaillent ensemble dans ce cadre. En 2014, les deux organisations ont signé une convention de partenariat de deux années pour soutenir des activités visant à favoriser l’organisation des personnes occupant un emploi informel et à contribuer à la mise en réseau de FEDINA. Dans cette optique, des réunions collectives et des séminaires ont été organisés avec les travailleur-euses du réseau de FEDINA, notamment ceux et celles de la Fédération des travailleurs agricoles du Karnataka, la Fédération générale des travailleurs et le syndicat des travailleurs retraités du secteur informel.

En octobre 2015, une mission d’évaluation du partenariat a été organisée durant cinq jours à Bangalore, avec la participation de la CFDT, de FEDINA, mais également de l’ONG ouvrière chinoise China Labour Bulletin (CLB). La participation de CLB a été envisagée dans l’optique de favoriser un partage d’expériences avec FEDINA. En effet, même si la Chine et l’Inde sont deux pays présentant de réelles différences politiques et culturelles notamment, les ouvriers, pour leur part, peuvent subir des contraintes et obstacles quelque peu semblables lorsqu’il s’agit de défendre et de mettre en œuvre leurs droits. La rencontre d’octobre a permis de faire le bilan des activités menées et a donné lieu à des échanges entre les organisations présentes ainsi qu’avec des travailleurs-euses évoluant dans le réseau de FEDINA, sur des actions inhérentes à la pratique syndicale, telles que la négociation collective, la protection des représentants syndicaux, ou encore la formation de leaders.

Ces échanges ayant été très fructueux, CLB, FEDINA, l’Institut Belleville et la CFDT envisagent de mettre en place un partenariat sur la syndicalisation des travailleurs-euses du secteur textile dans les années à venir. En effet, la globalisation de l’économie ayant fait de la Chine et de l’Inde deux ateliers du monde en la matière, un travail syndical partenarial impliquant notamment une « organisation » chinoise et une « organisation » indienne pourrait s’avérer particulièrement intéressant. La Cambodian Labour Confederation, partenaire de l’Institut Belleville au Cambodge, pourrait également s’associer à cette démarche.