Népal : Le gouvernement appuie la feuille de route syndicale pour la reconstruction du pays

La CSI a salué la décision du gouvernement népalais de soutenir la Feuille de route syndicale pour la reconstruction et le développement, suite au séisme dévastateur du 25 avril qui a fait près de 9000 morts et 22.000 blessés. La feuille de route approuvée aujourd’hui par le ministre népalais du Travail, Tek Bahadur Gurung, souligne l’importance cruciale de la création d’emploi, du dialogue social et des droits des travailleurs pour assurer une reconstruction efficace et durable, de même que la remise à flot de l’économie nationale.

Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI, a déclaré : « Le Népal s’affronte à des défis énormes à l’heure de reconstruire les logements, l’infrastructure et l’économie. La création d’emplois décents garantissant la protection des droits des travailleurs fournira une base solide pour l’effort de reconstruction et contribuera à éviter l’exploitation des travailleurs, qui a été un facteur dans certains programmes de reconstruction déployés à la suite de catastrophes naturelles survenues ailleurs. Nous saluons l’engagement du gouvernement à œuvrer en ce sens aux côtés des syndicats. »

Outre l’effroyable coût humain du tremblement de terre et des répliques sismiques subséquentes, l’économie du Népal a été durement mise à l’épreuve. Alors que les exportations ne représentent plus que 11% des exportations, le tourisme figure parmi les secteurs les plus durement touchés. La feuille de route élaborée conjointement par les confédérations syndicales népalaises s’attaque à la crise immédiate dans le logement, l’infrastructure et les secteurs connexes et vise, dans le même temps, à rétablir la stabilité économique pour le développement futur. La création d’emplois décents au niveau du pays est considérée d’une importance critique pour réduire la dépendance du pays aux envois d’argent depuis l’étranger par des migrants népalais généralement employés dans des conditions d’exploitation extrême et mal payés.

Pour en savoir plus sur la réponse syndicale suite au séisme au Népal