Agression du secrétaire général de l’UGTT tunisienne : condamnation et solidarité de la CSI

Suite à l’agression physique dont a été victime le secrétaire général de L’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Houcine Abassi, la CSI condamne ces attaques violentes inacceptables et réitère une fois encore sa totale solidarité avec l’UGTT, cheville ouvrière essentielle du succès de la transition démocratique en Tunisie.

Egalement président de la Confédération Syndicale Arabe (CSI-Ar), Houcine Abbassi a été victime, jeudi soir, d’une tentative d’agression violente, alors qu’il quittait son bureau en voiture, place Mohamed Ali, au centre de Tunis. Les vitres de sa voiture ont été fracassées à coups de pierre par des éléments extérieurs infiltrés et seule la réaction vigilante du service de protection de l’UGTT a permis à son secrétaire général de s’en sortir indemne.

L’UGTT a qualifié cette agression, survenue à l’issue d’une réunion urgence au siège de l’Union des syndicats du transport de Tunis, d’ « acte abject et pitoyable » et a transmis aux autorités toutes les preuves et témoignages en rapport avec cette agression.
La CSI se joint aux condamnations qui ont fusé de toute part dans la société tunisienne. Comme l’a déclaré le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) au lendemain de l’agression : ‘C’est une attaque qui vise la société civile et porte atteinte à son rôle avant-gardiste dans l’assainissement du climat politique dans le pays’.

Dans ce pays où les partenaires sociaux se sont distingués par leur maturité et leur courage politique tout au long de la période délicate de transition démocratique, l’organisation patronale tunisienne UTICA a également exprimé sa « solidarité inconditionnelle » avec Abassi, renouvelant « son refus de toute forme de violence, physique et morale ».

« Nous lançons un appel pour que la justice tunisienne fasse pleinement son travail à l’encontre de ces agresseurs et pour que cessent ces attaques violentes et ce climat de menace inacceptable contre l’UGTT. Force motrice essentielle de la stabilité et du combat pour la démocratie et la justice sociale en Tunisie et dans toute la région arabe, l’UGTT peut compter sur le plein soutien du mouvement syndical international », a déclaré Sharan Burrow, Secrétaire générale de la CSI.