57e session de la CCF: un accord a été conclu mais les syndicats demeurent vigilants

la CSI s’est félicitée de l’adoption des conclusions concertées lors de la session de cette année de la Commission de la condition de la femme (CCF). Toutefois, les syndicats et d’autres partenaires de la société civile demeurent vigilants dans la mesure où l’adoption des conclusions a été une rude bataille en raison des pays conservateurs qui ont tenté de porter atteinte aux droits fondamentaux des femmes.

Selon la coalition CSI-IE-ISP-UNI, l’élimination et la prévention de toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles nécessitent une réponse internationale solide et concertée.

« La réunion de cette année était sérieusement exposée au risque que des conclusions ne soient pas émises », a expliqué Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI, « en raison de certains pays, notamment le Vatican, l’Égypte, l’Iran ou la Russie, responsables d’interventions honteuses en vue d’affaiblir les dispositions concernant les droits des femmes, énoncés dans des accords antérieurs, et qui se sont opposés aux dispositions qui auraient permis d’améliorer davantage l’ensemble des mesures visant à mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles » (voir le communiqué de presse antérieur). « C’est inadmissible, et nous les tiendrons pour responsables de leur incidence négative sur les droits des femmes et l’égalité des genres. »

Le mouvement syndical international salue la détermination des gouvernements à adopter des conclusions et l’inclusion de mesures proactives visant à mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles, tout en réaffirmant les politiques internationales précédemment convenues et en garantissant les dispositions relatives à la contraception, à l’avortement dans des conditions sûres et aux droits reproductifs.

Il se félicite également de la reconnaissance des syndicats comme parties prenantes dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes et des filles et de l’inclusion de dispositions relatives au lieu de travail, notamment les conventions collectives et l’accès des femmes à un plein emploi et au travail décent.

Consultez les conclusions adoptées (en anglais)

For more information, please contact the ITUC Press Department on: +32 2 224 02 04 or +32 476 621 018

Photo: The Indian Runner