Soutenir l’économie réelle et la formalisation de l’économie informelle est indispensable pour préserver l’emploi et reconstruire les moyens de subsistance

Les actions pour préserver l’emploi et les moyens de subsistance doivent se poursuivre afin de contrebalancer les conséquences économiques et sociales de la crise, et ce jusqu’à ce que la pandémie soit maîtrisée. Les mesures de relance ciblant les micro, petites et moyennes entreprises garantiront leur pérennité et contribueront ainsi au maintien de l’emploi ainsi qu’à l’extension de la couverture de la protection sociale aux travailleurs de l’économie informelle. Ces derniers sont particulièrement touchés par la crise. Leur emploi et leurs moyens de subsistance sont constamment menacés et ils ne disposent pas d’une protection sociale suffisante pour s’en sortir. Les gouvernements doivent prendre des mesures concrètes pour formaliser l’économie informelle, par exemple en appliquant la recommandation 204 de l’Organisation internationale du travail sur la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle.

Si nous voulons sortir de cette crise, il est primordial de soutenir les micro, petites et moyennes entreprises pour assurer le maintien de l’emploi et la formalisation de l’économie informelle.