Requêtes des syndicats pour la COP 23

Les discussions des Nations Unies sur le climat débuteront à Bonn cette semaine et porteront sur les promesses de l’Accord de Paris historique signé en 2015 visant à ne pas dépasser une hausse de 2°C de la température moyenne et à garantir une transition juste vers un futur zéro carbone pour les travailleurs et leurs communautés.

Pour atteindre l’objectif à long terme d’une augmentation de la température inférieure à 2°C (et si possible 1,5°C), il faut changer radicalement notre système de production et de consommation. Or, cela ne sera réalisable qu’en revoyant à la hausse le niveau d’ambition des objectifs nationaux en matière d’émissions de gaz à effet de serre, en particulier dans les pays développés, avant l’entrée en vigueur de l’Accord en 2020.

Les citoyens sont en avance sur leur gouvernement en ce qui concerne l’action pour le climat, comme l’indiquent les résultats du Sondage d’opinion mondial de la CSI de 2017. En effet, 85 % des personnes interrogées pensent que le monde serait un endroit où l’on vivrait mieux si les gouvernements agissaient davantage contre le changement climatique, et deux tiers veulent que leur gouvernement promeuve une transition juste vers un futur zéro carbone.

« Une action ambitieuse pour le climat est indispensable. Une planète vivante offre de bons emplois. La COP 23 doit avoir plus d’ambition, en prenant des mesures concrètes pour garantir une avancée significative vers des économies net zéro et permettre aux pays de profiter des effets positifs des investissements réalisés aujourd’hui dans les emplois et la croissance économique. Le moment est venu de prendre la situation en main et si des dirigeants se montrent réticents, d’autres doivent simplement montrer la marche à suivre », a affirmé Sharan Burrow, la secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale.

Les syndicats ont trois demandes à formuler aux gouvernements pour que la conférence sur le changement climatique porte ses fruits :

• Accroître le niveau d’ambition et concrétiser le potentiel de création d’emplois de l’action pour le climat,
• Tenir les promesses concernant le financement consacré au climat et soutenir les personnes les plus vulnérables,
• S’engager à garantir une transition juste pour les travailleurs et leurs communautés.

Pour respecter l’Accord de Paris, les gouvernements doivent veiller à ce que les processus de « décarbonation » tiennent compte des aspects liés à l’emploi dans leurs politiques climatiques. Ils doivent élaborer des plans et des stratégies pour une transition juste, ce qui requiert la mise en place de mécanismes officiels de dialogue social permettant de définir démocratiquement des stratégies de transition juste pour tous les niveaux : communauté, région, entreprise, secteur, pays.

« Il n’y a pas de doute à avoir sur le fait qu’un monde zéro carbone est possible, mais il faut prendre des décisions fondamentales sur la manière d’organiser la transition. Les syndicats ont formulé la demande d’une transition juste, et c’est pourquoi l’Accord de Paris prévoit que les actions nationales pour le climat doivent garantir des mesures de transition juste et la création d’emplois décents. Cependant, la transformation sectorielle et économique qui se profile nécessite une réaction plus étendue et plus rapide que jamais dans notre histoire », a précisé Sharan Burrow.

La CSI a créé un Centre de transition juste qui rassemble et soutient les syndicats, les entreprises, les communautés et les investisseurs autour du dialogue social avec les gouvernements et les autorités municipales pour mettre au point des projets de transition rapide et juste vers un monde zéro carbone et zéro pauvreté.

« Les entreprises et les investisseurs agissent de plus en plus pour lutter contre le risque et jeter les fondations d’un monde zéro carbone. Les citoyens ont besoin d’entrevoir un avenir dans lequel, en dépit des menaces, nous pouvons, ensemble, instaurer la sécurité et créer des opportunités », a ajouté Burrow.

La CSI est à la tête d’une délégation qui compte 130 membres syndicaux issus de 40 pays pour la COP 23 de Bonn.

FIN

Suivez #unions4climate sur Twitter pour accéder aux dernières informations des syndicats à la COP 23.

Lisez le dossier Nouveaux fronts de la CSI sur la justice climatique à l’occasion de la COP 23.

For more information, please contact the ITUC Press Department on +32 2 224 03 52 or mail to: press@ituc-csi.org