Les OSC du Zimbabwe discutent des progrès réalisés en matière d’objectifs de développement durable

Les organisations de la société civile du Zimbabwe et des représentants du gouvernement se sont réunis le 8 septembre 2017 pour discuter des progrès nationaux vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD ODD Les Objectifs de développement durable ont été l’un des résultats de la Conférence Rio+20. Les États membres ont lancé une nouvelle série de futurs objectifs internationaux en matière de développement, qui se baseront sur les Objectifs du millénaire pour le développement et convergeront avec le programme de développement pour l’après-2015. ). Après l’examen national volontaire du Zimbabwe (ENV) sur les ODD ODD Les Objectifs de développement durable ont été l’un des résultats de la Conférence Rio+20. Les États membres ont lancé une nouvelle série de futurs objectifs internationaux en matière de développement, qui se baseront sur les Objectifs du millénaire pour le développement et convergeront avec le programme de développement pour l’après-2015. lors du Forum politique de haut niveau (FPHN) de cette année, les OSC se sont empressées de partager leurs expériences et les enseignements qu’elles en ont tirés puis de définir des mécanismes d’engagement. L’Institut de recherche sur l’économie et le travail du Zimbabwe (LEDRIZ), membre du Réseau syndical africain pour le développement, représentait les syndicats. Des représentants du Programme des Nations Unies pour le développement étaient également présents.

Par Naome Chakanya (LEDRIZ)

Au cours de leurs échanges, les participants ont identifié certaines priorités pour l’avenir :

Le gouvernement a reconnu l’importance de la collaboration avec les OSC et les syndicats pour atteindre les ODD ODD Les Objectifs de développement durable ont été l’un des résultats de la Conférence Rio+20. Les États membres ont lancé une nouvelle série de futurs objectifs internationaux en matière de développement, qui se baseront sur les Objectifs du millénaire pour le développement et convergeront avec le programme de développement pour l’après-2015. . Il s’est également engagé à entreprendre des programmes éducatifs et de sensibilisation à propos des ODD ODD Les Objectifs de développement durable ont été l’un des résultats de la Conférence Rio+20. Les États membres ont lancé une nouvelle série de futurs objectifs internationaux en matière de développement, qui se baseront sur les Objectifs du millénaire pour le développement et convergeront avec le programme de développement pour l’après-2015. au niveau provincial pour s’assurer que personne ne sera laissé pour compte. Les OSC et les syndicats ont été invités à mobiliser leurs mandants pour prendre part à ce processus. Dans le contexte d’une stratégie nationale de communication concernant les ODD, un site Web sera créé afin de diffuser des informations sur les dates clés des événements et des réunions.


De gauche à droite : Rita Nyamupinga (Directrice, FEMPRIST), Naome Chakanya (Chercheuse principale, LEDRIZ), Judith Kaulem (Directrice, Poverty Reduction Forum Trust) et Dre Judith Kateera (Secrétaire permanente au Ministère de la Planification macroéconomique et de la Promotion des investissements)

Suivi des progrès

La Stratégie du gouvernement en matière d’ODD adopte une approche groupée comprenant six groupes conformément à l’actuel Plan de développement national appelé Programme du Zimbabwe pour une transformation socio-économique durable (ZimAsset). Des ODD et des cibles spécifiques ont été identifiés pour chaque groupe. Le gouvernement a invité tous ses partenaires des OSC, des syndicats, du secteur privé et du développement à identifier un ou plusieurs groupes auxquels ils souhaitent participer et à soumettre leurs noms au Ministère afin d’en assurer le suivi. La stratégie de mise en œuvre s’articulera autour d’un cadre de suivi et d’évaluation des progrès réalisés par les différentes parties prenantes au sein de leurs groupes respectifs. Le gouvernement a fait part aux participants de son intention de créer une base de données TIC pour les ODD aux fins de recueillir des données pertinentes.

Mobilisation des ressources

Les représentants du gouvernement ont salué le dialogue sur les diverses options dont dispose le pays pour améliorer le financement des ODD. Les OSC ont identifié la nécessité d’un financement transparent et équitable pour soutenir les efforts de mise en œuvre des ODD. L’accent a été placé sur la nécessité pour le gouvernement de mettre en place des mécanismes transparents et responsables qui lient directement l’exploitation des abondantes ressources naturelles du pays au financement de la mise en œuvre des ODD.

Amarakoon Bandara (PNUD PNUD Le Programme des Nations unies pour le développement est le réseau de développement mondial des Nations unies. Il aide les pays à identifier leurs propres solutions aux défis auxquels ils sont confrontés en matière de développement et à atteindre le développement humain ainsi que les OMD. ) a informé les participants du soutien que le PNUD PNUD Le Programme des Nations unies pour le développement est le réseau de développement mondial des Nations unies. Il aide les pays à identifier leurs propres solutions aux défis auxquels ils sont confrontés en matière de développement et à atteindre le développement humain ainsi que les OMD. a apporté aux paramètres de mise en œuvre des ODD pour le reste de l’année jusqu’en 2018, ainsi qu’à la production de rapports annuels sur l’état d’avancement des ODD à partir de la fin de l’année 2018. Il a également souligné que, plutôt que de dépendre uniquement des ressources des partenaires-donateurs, il convenait de procéder à des réformes institutionnelles vigoureuses pour endiguer les flux financiers illicites et préserver les ressources qui peuvent être utilisées dans la mise en œuvre des ODD.

Comment tout cela se traduit-il pour les syndicats ?

La réunion a mis en exergue les différents points de départ d’une action syndicale efficace, tels que :

  • Des possibilités de mobilisation et de collaboration avec le ministère compétent par l’intermédiaire d’une représentation et d’une participation aux groupes de travail pertinents pour les syndicats ;
  • L’inclusion de l’ODD 16 sur la paix, la justice et les institutions efficaces dans les objectifs nationaux prioritaires pour les ODD offre aux syndicats l’espace nécessaire pour promouvoir davantage la liberté d’association, le dialogue social et la négociation collective afin d’exiger la transparence, la responsabilité et la démocratie nécessaires pour obtenir un travail décent.
  • La mobilisation par le Congrès des syndicats du Zimbabwe (ZCTU) de ses structures régionales et de district dans le but d’intégrer les ODD dans les actuelles activités d’organisation syndicale et d’éducation ainsi que de participer aux futurs programmes provinciaux d’éducation et de sensibilisation du ministère ; et
  • La mobilisation par le ZCTU de parlementaires pro-travailleurs pour braquer les projecteurs sur les questions du travail et du travail décent (ODD 8) lorsque le Ministère implique le Parlement.

Dans l’ensemble, la réunion a réussi à définir une voie positive pour une participation accrue des syndicats à la mise en œuvre nationale des ODD.

Plus d’information :