La CSI lance une plate-forme de conseils aux travailleurs migrants en vue de leur recrutement

La CSI a lancé une nouvelle plate-forme web qui participe à la protection des travailleurs migrants des pratiques abusives d’emploi en leur fournissant des évaluations par les pairs des agences de recrutement dans les pays d’origine et de destination.

La plate-forme Recruitment Advisor (conseils pour le recrutement), mise au point par la CSI avec l’aide de l’Initiative de l’OIT pour un recrutement équitable, énumère une centaine d’agences du Népal, des Philippines, d’Indonésie, du Qatar, d’Arabie Saoudite, de Hong Kong, de Malaisie, de Singapour et d’autres pays encore.

La plate-forme permet aux travailleurs de témoigner de leur expérience, d’évaluer les agences de recrutement et d’obtenir des informations à propos de leurs droits. Déjà disponible en anglais, en indonésien, en népalais et en tagalog, d’autres langues viendront s’ajouter.

Des gouvernements ont fourni la liste des agences autorisées et un réseau de syndicats et d’organisations de la société civile dans tous les pays concernés veille à la pérennité de la plate-forme en prenant contact avec les travailleurs et en les informant de leurs droits.

Lorsqu’une réglementation appropriée est en place, les agences publiques et privées de recrutement jouent un rôle important dans le fonctionnement efficace et équitable des processus de migration et des marchés du travail dans les pays de destination en trouvant les travailleurs possédant les qualifications requises pour un travail et un marché du travail donnés, et en permettant aux travailleurs migrants d’acquérir une formation inestimable dont ils peuvent faire bénéficier leur pays ou communauté d’origine lorsqu’ils rentrent chez eux.

Enfin, le Recruitment Advisor recommandera les agences de recrutement qui suivent un processus basé sur les principes généraux et directives opérationnelles de l’OIT concernant le recrutement équitable et offrira aux gouvernements un suivi utile des pratiques des agences autorisées qui pourrait servir à compléter les systèmes de suivi plus traditionnels.

Le recrutement est une étape essentielle compte tenu de la plus grande vulnérabilité des migrants face aux abus. « Des agences de recrutement peu scrupuleuses profitent que des gouvernements n’appliquent pas la législation ou que les travailleurs ignorent leurs droits », explique Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI. « Il est temps de rendre le pouvoir aux travailleurs et qu’ils évaluent les agences de recrutement et nous signalent si les promesses d’emploi et de salaire ont été tenues.

« Cette plate-forme peut aider les migrants à faire des choix cruciaux alors qu’ils se décident à partir travailler dans un pays étranger. Nous savons que lorsqu’un travailleur est recruté de façon équitable, le risque d’être piégé par le travail forcé est considérablement réduit », poursuit Alix Nasri, officier technique du BIT. « Nous encourageons vivement les travailleurs à partager leurs expériences pour que d’autres puissent en profiter. La plate-forme a besoin de beaucoup d’informations pour être véritablement utile aux migrants. »

« Il est impossible de réduire en esclavage une main-d’œuvre organisée, mais en présence d’une faille de gouvernance et sans application de la loi, il y a un risque que l’esclavage fleurisse. Ensemble, nous pouvons en finir avec les pratiques peu scrupuleuses de recrutement, nous pouvons éliminer l’esclavage dans les chaînes d’approvisionnement et éradiquer l’esclavage moderne », conclut Sharan Burrow.