La CSI décerne le titre de « pire patron au monde » à Michael O’Leary de Ryanair

Michael O’Leary s’est vu décerner le titre de « pire patron au monde » lors du 4e Congrès mondial de la Confédération syndicale internationale à Copenhague. La CSI, qui représente 207 millions de travailleurs et de travailleuses, est réunie à Berlin, en présence de plus de 1 200 délégués de 132 pays.

Les dix dirigeants qui ont été retenus sur la liste des candidats en 2018 gèrent des entreprises en appliquant des modèles commerciaux qui exploitent les travailleurs/euses moyennant de bas salaires, des emplois précaires, les privant de leur droit de former des syndicats, d’y adhérer et de négocier collectivement. Au lieu d’assumer leur responsabilité envers les travailleurs/euses dont ils dépendent pour engranger leurs bénéfices, ces entreprises sous-traitent les risques liés à leur travail aux propres travailleurs/euses au travers de faux contrats pour indépendants.

Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale, a déclaré:

« Nous menons la lutte pour les droits des travailleurs auprès de chacune de ces entreprises et nous sommes en train de gagner. Des entreprises telles que Marriott, qui a conclu cette semaine un accord de principe avec Unite, mettant fin ainsi à la plus grande grève de la chaîne hôtelière organisée dans différentes villes aux États-Unis. Des entreprises telles que Samsung, qui a désormais engagé le dialogue avec les syndicats. Nous prévenons des entreprises telles qu’Amazon que, si elles continuent de traiter les travailleurs et les travailleuses comme des robots et de les priver de leurs droits syndicaux, leur pouvoir de monopole pourrait être brisé.

Le vainqueur en 2018 est un chef d’entreprise qui avait indiqué, durant les 30 dernières années, qu’il ‘accepterait les syndicats dans son entreprise quand les poules auraient des dents’. Un homme qui a bâti son entreprise en mettant en place un modèle commercial à faible coût et à bas salaires qui exploite les travailleurs/euses, qui déclare que la flexibilité est la clé de sa réussite. Un homme qui a licencié des travailleurs pour avoir formé un syndicat. Un homme qui a été confronté aux plus grandes grèves de son histoire cette année ».

Stephen Cotton, secrétaire général de la Fédération internationale des ouvriers du transport, a indiqué:

« Il n’est pas surprenant que Michael O’Leary se soit vu décerner le titre de pire patron au monde en 2018. Il a promu des pratiques de travail injustes depuis le lancement de Ryanair. Neuf grèves ont été organisées en Europe, tandis que les travailleurs et les travailleuses de sa compagnie aérienne déclaraient « cela suffit, nous n’acceptons plus ce traitement ». Les travailleurs/euses réclament la dignité sur le lieu de travail et l’ITF fera tout en son pouvoir pour lutter pour les droits des travailleurs/euses de Ryanair et obtenir de bonnes conventions collectives de travail.

« Ryanair a accepté, il y a un an, de reconnaître les syndicats – et nous comptons désormais 50 pour cent de reconnaissance ou de dialogue. Il reste 50 pour cent et nous ne nous arrêterons pas avant que tous les travailleurs/euses obtiennent des droits, un emploi décent et des conditions de travail sûres. En lui décernant ce prix, le mouvement syndical international adresse un message à Michael O’Leary: nous serons présents pour veiller à ce que la dignité, le respect, la santé et la sécurité au travail soient garantis à vos travailleurs et travailleuses. »

Parmi les autres candidats au pire patron au monde figuraient:
-  Jeff Bezos, PDG d’Amazon.com
-  Vincent Bolloré, président et PDG de Bolloré
-  Ivan Glasenberg, PDG de Glencore
-  Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber
-  Lee Kun-hee, président du groupe Samsung
-  Doug McMillon, président et PDG de Walmart Inc.
-  Michael O’Leary, PDG de Ryanair
-  Will Shu, cofondateur et PDG de Deliveroo
-  Arne Sorenson, président et PDG de Marriott International
-  Harvey Weinstein, ancien PDG de Weinstein Company et fondateur de Miramax

Le 4e Congrès mondial de la CSI sera clôturé le vendredi 7 décembre 2018.
Suivez-le en direct https://congress2018.ituc-csi.org/ et sur Twitter #ITUC18.

For more information, contact Gemma Swart at +32 479 06 41 63 gemma.swart@ituc-csi.org (English) or Theo Morrissey at +32 499 14 56 95 theo.morrissey@ituc-csi.org (English, French, Spanish).