La CSI appelle le secrétaire général de l’ONU à respecter les droits syndicaux du personnel de son organisation

Dans une lettre (en anglais) adressée au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, la CSI appelle l’ONU à respecter les normes internationales du travail dans le cadre de ses propres activités.

L’administration centrale de l’ONU a décidé d’adopter unilatéralement une politique en matière de relations de travail qui réduit les droits de négociation durement acquis par les représentants du personnel il y a à peine deux ans.

« Alors que le droit de négociation collective et les droits en matière de négociation sont bafoués dans le monde entier, l’ONU envoie précisément le mauvais signal. Le secrétaire général de l’ONU doit veiller à ce que les Nations unies défendent leurs propres principes, plutôt que d’adopter des méthodes autoritaires plus souvent utilisées par des entreprises agressives aux États-Unis », a déclaré la secrétaire générale de la CSI Sharan Burrow.

Le Syndicat du personnel de l’ONU a critiqué la direction pour ne pas avoir discuté sérieusement des propositions de compromis présentées par le syndicat et pour avoir quitté une séance de négociation la semaine dernière à Mexico.

Pour en savoir davantage sur le United Nations Staff Union