La CSC au festival de Dour: Une action d’information et de sensibilisation sur les mesures d’austérité imposées aux jeunes

Depuis maintenant plus de 12 ans, la CSC (Confédération des syndicats chrétiens, une des trois organisations affiliées de la CSI en Belgique) plante sa tente au festival de Dour, le must en matière de musique alternative en Belgique.

L’occasion pour l’organisation syndicale d’aller vers les jeunes et d’y délivrer un message de sensibilisation, de travailler à sa visibilité et de convaincre ces jeunes qu’en faisant partie d’un syndicat, ils seront des acteurs à part entière de la société.

Bien souvent, les jeunes ont l’impression de ne pas être bien écoutés au sein des syndicats. L’occasion est ici donnée d’entamer un dialogue dans un endroit que les jeunes fréquentent naturellement, surtout en Belgique, le festival d’été. Les réactions sont très bonnes. Pari gagné pour la CSC.

Benoit Constant, responsable national des jeunes de la CSC nous l’a expliqué longuement. « L’important dans ce genre d’évènement, ce n’est pas tellement les affiliations, même si on se fixe un objectif, c’est plutôt l’image et la visibilité. Cette année, nous menons une action d’information et de sensibilisation sur les mesures d’austérité imposées aux jeunes. Que le syndicat soit là dans les lieux où les jeunes de rassemblent nous apparait essentiel. Et le contact est très bon. »

C’est près de 150 militants, accompagnés de permanents qui arpentent le festival (pas facile cette année avec une météo déchainée et de la boue à perte de vue !), afin de proposer différents services : Un concept simple et efficace : Des barbecues sont installés ainsi que des fours à micro-ondes dans les différents campings. Les militants proposent donc de cuire les viandes des festivaliers ou de réchauffer leurs plats, et en profitent pour expliquer ce que représente l’action syndicale. D’autres groupes sont chargés quant à eux de parcourir les allées du festival afin de travailler à l’affiliation de nouveaux membres et à la visibilité de l’organisation.

Pierre Ledecq, permanent national jeunes CSC et Président du Comité des jeunes de la CSI nous explique les tenants et aboutissants de cette initiative: