La CSA participe au Forum sur le développement durable en Amérique latine et dans les Caraïbes 2019

La Confédération syndicale des travailleuses et travailleurs des Amériques (CSA) faisait partie de la délégation syndicale qui a participé à la troisième réunion du Forum des pays d’Amérique latine et des Caraïbes sur le développement durable. L’événement a eu lieu à Santiago du Chili les 22 et 26 avril 2019. Le forum a notamment servi à promouvoir un dialogue entre les pays sur différents thèmes liés à l’agenda 2030.

par Daniel Angelim, Confédération syndicale des travailleuses et travailleurs des Amériques (CSA)

Des représentants des syndicats du Brésil (CUT), d’El Salvador (CATS), de la Colombie (CUT), du Chili (CUT), de l’Argentine (CGT et CTA des travailleurs) et de la fraternelle uruguayenne (PIT - CNT) ont participé à l’événement de haut niveau que la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL) et le gouvernement de Cuba - en sa qualité de président de l’organe régional - ont été organisés dans le cadre des préparatifs régionaux du Forum politique de haut niveau sur le développement durable qui a lieu chaque année à New York.

Plus de 1000 personnes, dont 153 délégués de 33 pays - 25 de la région - ainsi que 20 représentants des institutions, fonds et programmes des Nations Unies et 18 organisations intergouvernementales ont assisté à l’événement.

Le Forum de la CEPAL est un espace régional qui promeut la mise en œuvre et du suivi du Programme 2030, adopté en 2015 par la Commission générale des droits de la personne et qui établit 17 Objectifs de développement durable (ODD ODD Les Objectifs de développement durable ont été l’un des résultats de la Conférence Rio+20. Les États membres ont lancé une nouvelle série de futurs objectifs internationaux en matière de développement, qui se baseront sur les Objectifs du millénaire pour le développement et convergeront avec le programme de développement pour l’après-2015. ) et 169 cibles d’ici 2030.

Les deux points importants du Forum ECLAC 2030 étaient :

- * L’adoption du document final de la deuxième Conférence de haut niveau des Nations Unies sur la coopération Sud-Sud (PABA 40), tenue en mars dernier à Buenos Aires, et son engagement à sa mise en œuvre, tout en réaffirmant l’importance de la contribution de la coopération Sud-Sud et de la coopération triangulaire à la mise en œuvre du Programme 2030.

La déclaration finale du Forum CEPAL 2030 systématise une série de recommandations et de conclusions qui seront transmises au Forum politique de haut niveau sur le développement durable, qui se réunit tous les mois de juillet à New York.

 

Monologue institutionel au lieu de dialogue inclusif

Le point négatif du forum a été exprimé dans la déclaration unitaire de la société civile qui y est présente. Appelez « Deux monologues ne dialoguent pas » (en espagnol), qui synthétise parfaitement les critiques des mouvements sociaux, des organisations de la société civile et du mouvement syndical.

La déclaration attire l’attention sur l’effet que « ... c’est la troisième fois que nous sommes arrivés à ce forum et nous avons un document accepté par les seuls gouvernements, sans espaces réels pour une participation effective de la société civile. Où est le dialogue ? » . Le document exprime également la plainte au sujet des attaques constantes sur la démocratie et le multilatéralisme dans notre région : « Nous vivons de profondes offensives conservatrices, fondamentalistes, privatisations et néo-libérales, qui menace la paix et le développement durable et la reconnaissance des tous les droits de l’homme. Voir la persécution quotidienne, la criminalisation de la protestation, la dépossession des terres et territoires qui risque d’exterminer des peuples autochtones, ainsi que l’assassinat de dirigeant.e.s et d’ actrices/acteurs sociaux, en particulier les défenseurs des droits de l’homme, attaqué.e.s pour leur défense de la paix, leur territoire, la justice sociale, environnementale, économique et de genre. » La CSA a pleinement contribué à la rédaction de ce document, et à cette partie en particulier.

Pour le mouvement syndical, il est clair que de nombreux progrès doivent être accomplis dans les mécanismes de consultation et de participation aux prochaines réunions. Ensemble, nous demandons que les prochains forums soient construits de manière dialoguée et avec une véritable participation active de tous.

Pour les syndicats, il est généralement admis que les forums de la CEPAL sur le développement durable garantissent un espace institutionnel de dialogue, y compris pour la planification et la définition générale des forums eux-mêmes. Le mouvement syndical s’est engagé à apporter les contributions des travailleurs dans ce processus et nous voulons contribuer à sa réalisation effective.

- Lire la Déclaration de la société civile de l’Amérique latine et des Caraïbes (en espagnol).