La cinquième Journée mondiale pour le travail décent met l’accent sur la création d’emplois pour les jeunes

Des premières lueurs du soleil aux îles Fidji, à son coucher à Hawaï, des travailleuses et des travailleurs de plus de 100 pays participeront à une journée d’action mondiale pour exiger des mesures gouvernementales plus énergiques visant à la relance économique, à la création d’emplois pour les jeunes, à des conditions de travail décentes et au plein respect des droits des travailleurs/euses.

La Journée mondiale pour le travail décent en 2012, coordonnée par la Confédération syndicale internationale (CSI), mettra en évidence le chômage des jeunes, qui s’élève à 60% dans certains pays, et toute une génération de jeunes qui est confrontée à l’exclusion du marché du travail. Il s’agit d’une bombe à retardement sociale et économique.

« La crise et l’incapacité ou la réticence des gouvernements à relancer l’emploi et la croissance ont un impact particulièrement fort sur les jeunes. Les chiffres officiels montrent que 75 millions de jeunes sont sans emploi dans le monde entier, des millions d’autres se retrouvent piégés dans un emploi informel ou précaire et des dizaines de millions de nouveaux demandeurs d’emploi n’ont aucune chance de trouver un emploi ni d’accéder à l’éducation et à la formation leur permettant de réussir leur vie professionnelle dans le futur », a affirmé Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI.

Les actions de la Journée mondiale pour le travail décent mettront l’accent, cette année, sur la création d’emplois pour les jeunes. Des événements se tiendront dans le monde entier, notamment:
- en Haïti, les syndicats se réuniront lors d’un événement historique et défileront dans les rues pour la première fois depuis de nombreuses années;
- en Birmanie, la secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, conjointement avec Maung Maung – un dirigeant syndical qui vient de revenir dans le pays après de nombreuses années d’exil forcé – accueillera le tout premier événement à l’occasion de la Journée mondiale pour le travail décent;
- en Indonésie, une grève nationale aura lieu le dimanche 7 octobre;
- en Bulgarie, 25 événements différents seront organisés dans tout le pays – de la distribution de dépliants dans les rues à des réunions sectorielles sur l’emploi des jeunes;
- au Sénégal, les syndicats organiseront une conférence sur les alternatives pour l’emploi des jeunes.

Cette année, la CSI lance, en outre, un site web spécial consacré à la campagne axé sur des prévisions météorologiques où les jeunes travailleurs peuvent consulter les perspectives d’emploi dans leur propre pays et agir en s’adressant par écrit à leur ministre du Travail.

« La question du chômage des jeunes est une crise mondiale dans laquelle chaque gouvernement national doit assumer sa propre responsabilité, ce qui constitue une énorme responsabilité pour les ministres du Travail », a affirmé Sharan Burrow.

Consulter le message vidéo de Sharan Burrow (en anglais)

Consulter le site web spécial consacré à la Journée mondiale pour le travail décent

Consulter le site web sur les prévisions d’emploi

For further information, please contact the ITUC Press Department on: +32 2 224 0204 or +32 476 62 10 18