L’ONU doit agir sur le travail décent pour le développement et l’éradication de la pauvreté

La CSI table sur un nouveau Forum des Nations unies, réuni cette semaine à New York, pour demander l’intégration du travail décent aux stratégies pour le développement et l’abolition de la pauvreté. Une Déclaration de la CSI au Premier Forum bisannuel de coopération pour le développement (FCD) du Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC ECOSOC The United Nations Economic and Social Council coordinates the economic and social work of 14 UN specialised agencies. It serves as the central forum for discussing international economic and social issues, and for formulating policy recommendations addressed to member states and the United Nations system. ) avance une série de mesures concrètes nécessaires pour améliorer l’aide et l’éradication de la pauvreté.

Bruxelles, le 1er juillet 2008: La CSI table sur un nouveau Forum des Nations unies, réuni cette semaine à New York, pour demander l’intégration du travail décent aux stratégies pour le développement et l’abolition de la pauvreté. Une Déclaration de la CSI au Premier Forum bisannuel de coopération pour le développement (FCD) du Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC ECOSOC The United Nations Economic and Social Council coordinates the economic and social work of 14 UN specialised agencies. It serves as the central forum for discussing international economic and social issues, and for formulating policy recommendations addressed to member states and the United Nations system. ) avance une série de mesures concrètes nécessaires pour améliorer l’aide et l’éradication de la pauvreté.

« Au niveau politique, l’ONU a fait de grands progrès envers l’intégration du travail décent dans son agenda pour le développement », a déclaré Guy Ryder, secrétaire général de la CSI. « La récente adoption par la Conférence internationale du travail de la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable donne un nouvel élan aux efforts visant à traduire la politique en résultats tangibles. »

Conformément à la nouvelle Déclaration de l’OIT, la Déclaration de la CSI prône la pleine intégration de l’agenda du travail décent aux Stratégies nationales de développement (SND), en se basant sur les quatre objectifs stratégiques fondamentaux, à savoir, la promotion de l’emploi, la protection sociale, le dialogue social et les droits au travail. L’accent est mis, en particulier, sur l’égalité entre l’homme et la femme et la non-discrimination en tant que moteurs du développement économique et social.

D’autre part, la CSI appelle les institutions multilatérales, de même que les acteurs bilatéraux et multilatéraux du développement à harmoniser leurs politiques avec les objectifs du développement durable, y compris les objectifs du travail décent, et à veiller à ce que les politiques soutiennent ces objectifs plutôt qu’elles n’y nuisent. La Déclaration signale que les programmes d’aide doivent pleinement respecter les principes de l’espace politique national, la propriété démocratique, l’élimination de l’aide contraignante et mettre un terme aux conditionnalités régressives en matière de politique économique.

La campagne de la CSI en faveur du travail décent pour le développement se verra renforcée à l’occasion de deux autres événements internationaux prévus plus tard dans l’année: Une réunion à Accra, en septembre, qui évaluera l’efficacité de l’aide, et une conférence sur le financement pour le développement, qui se tiendra à Doha, en novembre.

Pour en revenir au Forum de la coopération pour le développement (FCD) à proprement parler, la CSI estime que ce nouvel organe de l’ECOSOC ECOSOC The United Nations Economic and Social Council coordinates the economic and social work of 14 UN specialised agencies. It serves as the central forum for discussing international economic and social issues, and for formulating policy recommendations addressed to member states and the United Nations system. devrait devenir le principal forum de discussion sur la coopération au développement et que l’OIT devrait y jouer un rôle-clé pour garantir la pleine intégration du travail décent. Le FCD devrait établir l’ordre du jour relatif au développement et à l’efficacité de l’aide et fonctionner en tant que Forum politique multipartite, faisant intervenir les organisations donatrices et les institutions bilatérales et multilatérales et les agences spécialisées de l’ONU, ainsi que les organisations de la société civile, y compris les syndicats. Le Forum devrait compléter les dialogues politiques en cours au sein d’autres fora tels l’OCDE/CAD et le processus de financement pour le développement (FD), où la coopération au développement et l’efficacité de l’aide au développement figureraient au cœur de son mandat; d’autre part, le Forum aurait parmi ses attributions la résolution de problèmes liés à la cohérence politique en matière de coopération au développement.

D’après la Déclaration, la concertation avec les syndicats constitue un aspect essentiel de la gouvernance pour l’efficacité de l’aide, tant dans les pays donateurs que bénéficiaires, conformément à l’Objectif nº 8 des OMD (Objectifs du Millénaire pour le développement): « Mettre en place un partenariat mondial pour le développement.»

Voir le texte intégral de la Déclaration de la CSI au FCD (en anglais)

Le texte de la Déclaration de l’OIT sur la Justice sociale pour une mondialisation équitable peut être consulté sur le site de l’OIT


La CSI représente 168 millions de travailleurs au sein de 311 organisations affiliées nationales dans 155 pays. Site

Pour plus d’informations, veuillez contacter le Service Presse de la CSI au : +32 2 224 0204 ou au +32 476 621 018.