Mettre fin à la discrimination et à la violence et au harcèlement fondés sur le genre dans le monde du travail est essentiel pour construire des sociétés égalitaires

Durant la pandémie de COVID-19, les cas de discrimination, de harcèlement et de violence ont augmenté partout dans le monde.

Les femmes paient le plus lourd tribut car elles sont particulièrement exposées à la violence et au harcèlement sur leurs lieux de travail ou ont perdu leurs emplois.

Tout le monde a le droit de travailler dans un environnement professionnel exempt de discrimination et de violence, indépendamment du genre, de la classe sociale, de l’origine ethnique, des idéologies, de la religion, de l’orientation sexuelle ou du handicap.

Raison pour laquelle les plans de relance des gouvernements doivent promouvoir l’égalité et viser la ratification et la mise en œuvre des instruments juridiques essentiels tels que les conventions 111 et 190 de l’OIT portant respectivement sur la discrimination et sur la violence et le harcèlement.

Un monde sans discrimination, sans harcèlement et sans violence est le seul moyen de garantir une relance et une résilience où l’égalité occupe une place centrale !

Poster sur Twitter | Regarder la vidéo