L’EATUC obtient son affiliation à l’ECOSOCC de l’Union Africaine

La Confédération des syndicats de la Communauté de l’Afrique de l’Est (East African Trade Union Confederation, EATUC) a obtenu son affiliation au Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC) de l’Union africaine. L’ECOSOCC fut établie en 2004 en tant qu’organe consultatif de l’Union africaine composé d’organisations de la société civile. À travers l’ECOSOCC, les organisations de la société civile peuvent influencer les politiques de l’UA.

En tant qu’instance de prise de décision politique continentale, l’UA se distingue comme un acteur de développement de premier plan. De fait, dans son Agenda 2063, l’UA décline ses objectifs pour l’avenir du continent. La première aspiration évoquée dans ce document à l’horizon 2063 est celle d’ « une Afrique prospère, fondée sur une croissance inclusive et un développement durable ». L’affiliation de l’EATUC à l’ECOSOCC accorde une reconnaissance supplémentaire au rôle vital que les syndicats doivent jouer envers la réalisation de cet objectif, entre autres.

Le principal organe décisionnel et légiférant de l’ECOSOCC est son Assemblée générale, laquelle se compose de l’ensemble des membres. L’Assemblée générale soumet des avis et des rapports consultatifs, ainsi que des propositions concernant les budgets et les activités ; elle est chargée d’approuver et d’amender le Code d’éthique et de conduite conçu à l’intention des OSC affiliées à l’UA ou œuvrant aux côtés de celle-ci ; elle est aussi chargée des examens et recommandations sur les activités de l’ECOSOCC. En outre, les 10 Comités chargés des groupes sectoriels de l’ECOSOCC soumettent des avis et des contributions thématiques spécifiques aux politiques et programmes de l’UA. Si le travail de nombre de ces comités a une pertinence pour les syndicats, celui du Comité des affaires sociales et de la santé, du Comité des affaires politiques, du Comité des affaires économiques et du Comité du commerce et de l’industrie revêt une importance toute particulière.