Introduction L20

Le Groupe syndical 20 (L20) représente les intérêts des travailleurs et des travailleuses au niveau du G20. Il regroupe les représentants de syndicats des pays du G20 et des Fédérations syndicales internationales et est coordonné par la Confédération syndicale internationale (CSI) et la Commission syndicale consultative auprès de l’OCDE (TUAC).

Depuis l’éclatement de la crise financière en 2008, le L20 s’est engagé dans les processus intergouvernementaux du G20 afin d’assurer un dialogue inclusif et constructif sur « l’emploi et la croissance », comme l’un des groupes officiels de consultation, conjointement avec le groupe des entreprises (Business 20 – B20), le groupe de la société civile (Civil 20) et celui des jeunes (Youth 20).

Le L20 transmet les messages clés du mouvement syndical mondial lors des consultations avec le Groupe de travail sur l’emploi et des réunions des sherpas, des réunions des ministres du Travail et des Finances et des Sommets du G20. Les consultations conjointes des partenaires sociaux avec les dirigeants ainsi qu’avec les ministres des Finances et du Travail font partie intégrante du processus du G20.

Les membres du L20 formulent leurs messages clés dans le cadre d’un vaste processus de consultation et confirment leurs objectifs politiques lors du Sommet du L20 durant chaque présidence du G20. Le L20 n’a cessé de faire pression pour:

  • générer des investissements en vue de créer des emplois de qualité;
  • accroître les apprentissages de qualité et les compétences;
  • garantir la formalisation du travail, moyennant des salaires minimums, les droits du travail et des socles de protection sociale;
  • assurer une croissance durable, verte et inclusive;
  • assurer une répartition équitable des revenus;
  • procéder à la re-réglementation du secteur financier;
  • suivre de près la mise en œuvre des engagements antérieurs et futurs du G20.