Intervention des syndicats à l’Examen national volontaire du Botswana

Pendant la seconde semaine du Forum politique de haut niveau 2017, quarante-quatre examens nationaux volontaires (ENV). Naome Chakanya a parlé au nom du Grand groupe des travailleurs et des syndicats après l’examen national volontaire du Botswana. L’intervention de Mme Chakanya est disponible ci-dessous.

L’intervention de Mme Chakanya commence à 14 min 30 s.

« Merci, Monsieur le Président.

Je m’appelle Naome Chakanya et je suis membre du Southern African Trade Union Coordination Council (SATUCC). Je parle pour le Grand groupe des travailleurs et des syndicats.

Nous remercions le Gouvernement du Botswana pour sa présentation et nous souhaiterions vous poser les questions suivantes :

1. Il est établi qu’il est uniquement possible de parvenir à un développement durable avec la participation constructive de tous les groupes de titulaires de droits, y compris les groupes marginalisés sur la base d’un critère social, économique et de caste, les femmes, les personnes âgées et les jeunes, les travailleurs et les syndicats, les personnes handicapées, les peuples autochtones, les personnes LGBT+, les migrants et les réfugiés.

Compte tenu de ce contexte et du contexte très bien documenté d’un espace connaissant une réduction de son étendue, quelles mesures avez-vous prises pour garantir des espaces désignés, accessibles et disposant des ressources nécessaires pour la société civile et les syndicats dans le cadre de la co-conception, mise en œuvre et le suivi des politiques nationales, y compris au moyen d’une collecte de données menée de bas en haut ?

2. Nous pensons qu’il existe un décalage intrinsèque entre la volonté de cet ordre du jour et les actions des gouvernements au niveau national. Par exemple, nous constatons que de nombreux pays ont imposé des politiques d’austérité pour lutter contre les problèmes budgétaires, ce qui a eu un impact négatif sur les droits de l’homme, la couverture sociale et le travail décent ; ce qui, en substance, contredit l’esprit des ODD ODD Les Objectifs de développement durable ont été l’un des résultats de la Conférence Rio+20. Les États membres ont lancé une nouvelle série de futurs objectifs internationaux en matière de développement, qui se baseront sur les Objectifs du millénaire pour le développement et convergeront avec le programme de développement pour l’après-2015. .

Dans ce contexte, quelles sont les actions concrètes que le Botswana prend pour corriger les déséquilibres structurels qui ont engendré des inégalités profondes et persistantes et pour inverser la tendance de l’austérité ? »

Pour des renseignements complémentaires :