Mettre un terme à la cupidité des entreprises et garantir des lieux de travail sûrs et respectueux des droits des travailleurs

Les entreprises se livrent à une quête du profit à n’importe quel prix, se traduisant par des pratiques de travail assimilables à de l’exploitation et donnant lieu à des violations des droits du travail et à des conditions de travail peu sûres.

Il est temps de mettre fin à la cupidité des entreprises et d’instaurer un socle de protection du travail pour tous les travailleurs (Déclaration du centenaire de l’OIT).

Les droits du travail doivent faire partie intégrante des stratégies de relance. Gouvernements et employeurs doivent adopter et instaurer des normes en matière de santé et de sécurité au travail et les reconnaître comme des droits fondamentaux.

Les entreprises doivent être tenues responsables au travers d’un devoir de diligence obligatoire, tandis que des procédures de plainte doivent être mises en place pour lutter efficacement contre toute violation des droits des travailleurs.

Une reprise fondée sur la primauté du droit nécessite de mettre en place un socle de protection du travail pour tous les individus et de reconnaître que la santé et la sécurité au travail sont des droits fondamentaux. Cela implique également un devoir de diligence obligatoire qui garantisse la responsabilisation des entreprises !

Poster sur Twitter | Regarder la vidéo