Garantir des lieux de travail sûrs et sains permet de sauver des vies et de stopper la propagation de la pandémie

La pandémie de COVID-19 a mis en lumière les dangers que peut représenter le manque de sécurité ou d’hygiène sur le lieu de travail, tant pour les travailleurs que pour la société. Les données recueillies dans le monde entier montrent que le virus se propage plus rapidement lorsque les travailleurs ne disposent pas de mesures de sécurité et d’équipements de protection adéquats pour effectuer leur travail. Même avant la pandémie, 2,6 millions de personnes mouraient chaque année de maladies et de blessures liées au travail. Pour inverser cette tendance, les gouvernements et les employeurs doivent s’engager fermement à promouvoir des conditions de travail décentes, notamment par la mise en œuvre de mesures efficaces de santé et de sécurité au travail pour tous les travailleurs. Soutenir l’inclusion de la santé et la sécurité au travail dans les principes et droits fondamentaux au travail définis par l’OIT prouvera que cet engagement est réel !

La reconnaissance de la santé et de la sécurité au travail en tant que droit fondamental permettrait de sauver des vies !