FC Barcelone: la CSI appelle les membres votants et les supporters à rejeter l’accord de Qatar Airways

La CSI a appelé les « socios » (membres votants) et les supporters du FC Barcelone à mettre fin au sponsor maillot de Qatar Airways, en déclarant que la compagnie aérienne est le pire sponsor possible pour un club qui a une tradition de démocratie et d’universalité vieille de 100 ans.

Photo: Aeroprints

Cet appel est lancé en pleine campagne électorale pour la présidence du club, reposant sur l’opposition ou le soutien des candidats au renouvellement de l’accord de partenariat controversé avec Qatar Airways.

Dans son discours transmis par vidéo, Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI, a déclaré: « Les supporters sportifs aux quatre coins du monde ont toujours admiré le FC Barcelone pour ses valeurs fondatrices de respect, de démocratie et d’universalité et pour avoir évité, depuis longtemps, le sponsor commercial sur ses maillots de football. En 2010, le club a malheureusement rompu avec sa tradition vieille de 100 ans en concluant un accord avec le Qatar (la Fondation du Qatar, et ensuite Qatar Airways).

« Lors de la signature du contrat de partenariat avec Qatar Airways, son directeur exécutif Akbar Al-Baker a indiqué que la compagnie aérienne partageait les mêmes valeurs que celles du FC Barcelone. En réalité, Qatar Airways est le pire sponsor maillot pour le FC Barcelone. »

Considérant Qatar Airways comme l’une des pires entreprises au monde, sans respect pour les droits des travailleurs et les femmes, Sharan Burrow a condamné la grave situation au Qatar en ce qui concerne l’exploitation des travailleurs/euses migrants dans des conditions d’esclavage.

Et d’ajouter: « Ce ne sont certainement pas les valeurs du FC Barcelone. Votre club est plus qu’un club et mérite mieux. En tant que l’une des équipes sportives les plus riches au monde, le FC Barcelone n’a pas besoin du prix du sang sur son maillot.

« Nous vous enjoignons d’appeler tous les candidats aux élections présidentielles du FC Barcelone à agir pour le bien du club et de ses supporters et à s’élever contre l’esclavage. »

La Fédération internationale des ouvriers du transport ITF a vivement critiqué Qatar Airways à la suite de la constatation par l’Organisation internationale du travail de cas de discrimination fondée sur le sexe sur le lieu de travail.

Le directeur exécutif de Qatar Airways, Akbar Al-Baker, a répondu en déclarant « Je me fiche du rapport de l’OIT… »

Dans un climat de controverse entourant la législation du travail médiévale du Qatar, notamment le système d’esclavage moderne de la kafala, l’OIT a exhorté le gouvernement qatarien, dans le cadre de deux plaintes distinctes en 2014, à procéder à des réformes fondamentales de sa législation du travail. Une série de modifications d’ordre cosmétique du système de la kafala a été rejetée, la semaine dernière, par le Conseil consultatif (la Choura) du Qatar.

For more information, please contact the ITUC Press Department on: +32 2 224 02 04