Davos : les sirènes d’alarme réclament des mesures d’urgence

Les dirigeants syndicaux du monde entier présents à la réunion annuelle du Forum économique mondial, à Davos, réclament des mesures d’urgence pour faire face à la hausse des inégalités et de l’insécurité économique.

photo: WEF

Soulignant la montée du populisme et de la xénophobie, les dirigeants syndicaux exigent que les gouvernements agissent pour rendre les entreprises responsables de leurs chaînes d’approvisionnement mondiales, adoptent des politiques et des réglementations pour veiller à ce que les travailleurs et leurs familles tirent des bénéfices de la numérisation, agissent face à la fraude fiscale des entreprises et mettent en place des mesures pour une transition juste dans leur combat contre le changement climatique.

Les organisations syndicales insistent également sur les menaces que les cyberattaques font peser sur la démocratie et les moyens de subsistance, et demandent l’adoption d’une approche humaine et fondée sur les droits de la crise des réfugiés.

Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI, a déclaré : « Le rapport sur les risques dans le monde du Forum économique mondial (Global Risks Report), qui place l’inégalité économique au centre de nombreux problèmes rencontrés par les populations et les communautés, n’aborde ni les risques ni la réalité actuelle. Les responsables politiques populistes profitent du mécontentement public et attisent la xénophobie pour obtenir des postes politiques. Leurs “solutions” sont des coquilles vides et ne feront qu’empirer la vie de nombreuses personnes, y compris de leurs propres partisans. Les dirigeants politiques doivent urgemment transformer leurs avertissements imprécis à propos de la mondialisation des entreprises en actions. Il est temps de changer les règles de l’économie mondiale. »

Les dirigeants syndicaux demandent précisément :

  • une hausse salariale dans le monde pour éviter la concentration de la richesse dans les mains d’un pour cent de la population
  • des investissements dans les infrastructures et dans l’économie des soins
  • la fin de l’imposture des contrats d’emploi à court terme et « zéro heure »
  • la réglementation de l’économie numérique pour promouvoir les emplois, les droits et des modèles commerciaux formels
  • la fin de l’évasion fiscale
  • le droit pour les travailleurs de savoir où l’argent de leur retraite est investi
  • des mesures de transition juste pour une transformation industrielle en vue de combattre le changement climatique
  • des lieux sûrs, la réinstallation et le droit de travailler pour les réfugiés, et du courage de la part des responsables politiques pour combattre la xénophobie et les discours haineux

Cliquez ici pour lire le message des dirigeants syndicaux à Davos (en anglais)

For more information, please contact the ITUC Press Department on +32 2 224 02 10 or mailto:press@ituc-csi.org