Visite de solidarité du secrétaire général de la CSI en Israël

Lors d’une visite en Israël, notamment auprès de l’organisation affiliée Histadrout cette semaine, le secrétaire général de la CSI, Luc Triangle, a insisté sur l’urgence d’un cessez-le-feu, l’augmentation de l’aide humanitaire à la population de Gaza, le retour de tous les otages et le soutien aux droits de tous les travailleurs et travailleuses en Israël et en Palestine.

Cette visite fait suite à une mission menée en Cisjordanie en mai, au cours de laquelle la CSI a fait part de sa solidarité avec la main-d’œuvre palestinienne. Les travailleurs et les travailleuses des deux côtés sont victimes du conflit en cours et de la guerre actuelle.

Le travail de Luc Triangle en Israël s’est articulé autour de trois piliers: des réunions avec des dirigeants politiques, des rencontres avec les syndicats aux niveaux national et des entreprises et une visite dans la région où les atrocités ont été commises le 7 octobre.

Lors des réunions avec le président israélien Isaac Herzog et le dirigeant du parti travailliste (« HaAvoda ») Yaïr Golan, Luc Triangle a mis l’accent sur le besoin urgent d’un cessez-le-feu associé à la libération immédiate de tous les otages, ainsi que sur la poursuite et l’augmentation de l’aide humanitaire à la population de Gaza. Il a également souligné la nécessité d’une mise en œuvre concrète de la solution prévoyant deux États, assortie de garanties de sécurité et de responsabilités pour les deux États. En outre, les deux dirigeants politiques ont reconnu que le gouvernement israélien devait prendre des mesures sans plus attendre pour remédier à la situation de plus de 200 000 travailleurs et travailleuses palestiniens qui ont perdu leur emploi et leurs revenus après le 7 octobre.

Luc Triangle a, par ailleurs, fait part de ses expériences durant sa mission en Cisjordanie et de son point de vue selon lequel, si aucune mesure n’est prise pour lutter contre l’humiliation et l’intimidation quotidiennes à l’égard des Palestiniens, la violence extrême pourrait également devenir une réalité dans les villes de Cisjordanie.

Luc Triangle a déclaré: « La spirale actuelle de la violence doit cesser, dans la mesure où elle ne sert qu’à renforcer le pouvoir des extrémistes de part et d’autre. Le dialogue, fondé sur l’égalité des droits, la dignité et le respect des Israéliens et des Palestiniens, doit remplacer l’agression afin de garantir la justice et la sécurité conformément au droit international. La CSI soutient l’appel lancé par Histadrout en faveur du retour de tous les otages, de la convocation d’élections urgentes en Israël et de la fin de la guerre et de la violence. Le gouvernement actuel de Netanyahou ne fait qu’alimenter l’extrémisme des deux côtés; il a polarisé la société israélienne et créé de profondes divisions.

« Lors d’une visite au centre de réadaptation des otages à Tel Aviv, j’ai eu l’occasion d’entendre une femme de 65 ans raconter ce qu’elle avait vécu pendant les 52 jours de sa détention en otage. J’ai également rencontré un petit-fils dont la vie tourne autour de l’obtention de la libération de son grand-père depuis que sa grand-mère a été libérée. Je me suis rendu à la frontière entre Israël, l’Égypte et Gaza où j’ai pu assister à l’acheminement de vivres et de matériel humanitaire par des camions vers la bande de Gaza. J’ai visité le kibboutz Kfar Aza et le site du festival de musique Nova, où des centaines de personnes ont perdu la vie lors des atrocités qui y ont été commises. »

« Mais j’ai également pu entrevoir quelques lueurs d’espoir parmi les jeunes et sur les lieux de travail où les travailleurs juifs, arabes, chrétiens et palestiniens se réunissent et organisent leurs activités syndicales. Tous ont exprimé leur profonde aspiration à la paix, à la sécurité et à la fin de toutes les formes de violence. Ils ont tous souhaité l’avènement d’un avenir où règnent les libertés, le respect des droits et de la démocratie. La CSI soutient tous les acteurs politiques et la centrale Histadrout qui souhaitent travailler dans cette direction.

« Les travailleurs et les travailleuses des deux camps paient un lourd tribut à ce conflit, qui a déjà atteint un seuil critique. Il est également impératif que la communauté internationale redouble d’efforts pour faciliter le dialogue et élaborer une feuille de route apportant enfin la paix et l’équilibre. Le rétablissement de la confiance ne peut relever uniquement des Israéliens et des Palestiniens; le monde doit se mobiliser et agir.

« La CSI est convaincue que les syndicats peuvent et doivent changer la donne dans le contexte difficile actuel. Les syndicats doivent montrer la voie à suivre. Nous continuerons d’oeuvrer avec nos deux organisations affiliées en Israël et en Palestine, Histadrout et la PGFTU, pour contribuer à la consolidation d’une paix durable fondée sur les principes des droits humains, la sécurité, le respect, les libertés et la démocratie, garantissant une solution viable prévoyant deux États », a conclu Luc Triangle.