Participation des syndicats aux Journées européennes du développement 2018

Les syndicats ont participé à l’édition 2018 des Journées européennes du développement les 5-6 juin 2018 à Bruxelles.

Les Journées européennes du développement (JED) sont organisées chaque année par la Commission européenne pour réunir un grand groupe représentatif de partenaires de la coopération au développement travaillant avec l’UE. Cette année, les JED avaient pour thème Les femmes et les filles au premier plan du développement durable : protéger, autonomiser, investir.

Le réseau RSCD a organisé une séance de brainstorming avec la participation d’ActionAid et de l’OIT, intitulée Lutter contre la violence sexiste au travail : identifier, atténuer et désamorcer les facteurs de risques. Animée par la rédactrice d’Equal Times, Tamara Gausi, la séance visait à tirer parti de la diversité des perspectives annoncées aux JED pour identifier les facteurs de risque communs et réfléchir de manière collective aux solutions pour y remédier.

Parmi les intervenants présents à cette séance, il convient de citer le syndicaliste Khouloud Mannai, de l’UGTT Tunisie, qui a donné un aperçu des actions entreprises par les syndicats au niveau national, en particulier par le biais du dialogue social, pour lutter contre la violence sexiste dans le monde du travail. Fleur Rondelez, de l’OIT-Bruxelles, a quant à elle rappelé aux participant(e)s le rôle de la Conférence internationale du travail – lors de laquelle une discussion a été consacrée à ce sujet. Comme il n’y a pas d’accord international contraignant sur la violence sexiste, les échanges ont porté sur la campagne de la CSI en faveur d’une Convention de l’OIT relative à cette question. Il a également été noté que les actions de coopération au développement peuvent mobiliser les partenaires sur le problème de la violence sexiste, en particulier en renforçant la participation des bénéficiaires cibles. Pour compléter ces points de vue, Bridget Amenfi a expliqué comment le programme d’ActionAid, Young Urban Women (Jeunes femmes urbaines) crée une dynamique parmi les travailleuses du Ghana pour améliorer leur sécurité et leurs conditions de vie.

Le RSCD a participé aux deux journées des JED, et a pris part aux discussions et aux séances de brainstorming sur les questions liées à ses activités. Il a également noué le dialogue avec les participants qui visitaient les stands du Partenariat des OSC pour l’efficacité du développement et de l’Alliance coopérative internationale. Les JED ont par ailleurs donné l’occasion de renforcer les alliances existantes et de préparer le terrain à de futures collaborations.

Informations supplémentaires :