Palestine : 50 ans d’occupation, une tache dans l’histoire de l’humanité

Cette semaine marque 50 ans d’occupation de la Palestine par Israël, en violation du droit international. Trois générations de Palestiniens ont jusqu’ici souffert sous l’occupation qui continue de fouler aux pieds leurs droits fondamentaux et les prive de la possibilité de construire une vie meilleure pour eux-mêmes ainsi que pour les générations à venir.

Pour reprendre les propos du secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, « Perpétuer l’occupation envoie un message sans équivoque aux générations de Palestiniens, à savoir que leur rêve d’un État souverain est destiné à demeurer juste cela : Un rêve ; et aux Israéliens, que leur désir de paix, de sécurité et de reconnaissance au niveau régional restent inaccessibles ».

« Génération après génération, les Palestiniens ont été contraints de grandir et de vivre dans des camps de réfugiés de plus en plus bondés. Beaucoup se sont retrouvés dans une pauvreté extrême et sans perspective d’avenir meilleur pour leurs enfants. »

« L’expansion continue des colonies, l’incitation à la violence, l’accumulation illicite d’armes et les activités des milices dans la bande de Gaza sont susceptibles de façonner un État unique, ce qui est incompatible avec les aspirations légitimes historiques et nationales des deux peuples ».

La CSI appelle la communauté internationale à renouveler ses efforts pour amener Israël à la table de négociation, mettre un terme à l’occupation et réaliser une solution à deux États basée sur les frontières du 4 juin 1967, conformément aux Résolutions pertinentes des Nations Unies. La CSI demande aussi le retrait de toutes les colonies illégales et réitère que le maintien de relations économiques avec les colonies a pour effet d’assurer leur subsistance au mépris du droit international. La seule façon d’assurer une coexistence pacifique de deux États souverains est à travers la négociation, et il incombe aux gouvernements du monde entier de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour atteindre cet objectif.

À lire également : Déclaration du Congrès 2014 de la CSI (La paix et la démocratie)

For more information, please contact the ITUC Press Department on +32 2 224 03 52 or mailto:press@ituc-csi.org