Kazakhstan : Un leader syndical condamné à une peine de prison

La CSI a dénoncé la condamnation de Nurbek Kushakbayev, président adjoint de la Confédération des syndicats indépendants du Kazakhstan, à deux ans et demi de prison pour son rôle dans des appels à la grève dans la Compagnie de construction pétrolière.

Photo: Ken and Nyetta

Le tribunal Nº 2 de la ville d’Astana, dans le district d’Almaty, a doublé la peine de prison d’une amende de 75.000 euros à titre de « dommages-intérêts ».

Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI a déclaré : « Nous appelons les autorités du Kazakhstan à s’assurer que ce verdict totalement injuste est annulé et que Nurbek Kushakbayev est remis en liberté. Lui et d’autres syndicalistes qui comme lui sont persécutés par les autorités devraient être autorisés à mener leurs activités syndicales légitimes conformément au droit de liberté syndicale, qui est un droit de tous les travailleurs dans le pays. Ce verdict ne fera qui nuire encore davantage à la réputation du Kazakhstan auprès d’autres pays qui sont importants pour son économie. »

Kushakbayev a été condamné en vertu de l’Article 402 du Code pénal – il s’agit de la première fois que cet article a été appliqué.

Pour signer la pétition LabourStart sur le Kazakhstan, cliquez ici

For more information, please contact the ITUC Press Department on +32 2 224 03 52 or mailto:press@ituc-csi.org