Au Bangladesh, un nouvel accord pour protéger les travailleurs et améliorer la sécurité de l’industrie de la confection

La CSI a salué la signature du nouvel Accord du Bangladesh sur la sécurité contre les incendies et la sécurité des bâtiments qu’elle considère comme un pas dans la bonne direction en matière de protection des travailleurs et un moyen d’améliorer l’industrie de la confection du Bangladesh dont la réputation avait très fortement souffert de l’effondrement de l’immeuble d’ateliers Rana Plaza qui avait causé la mort de 1100 travailleurs en 2013.

Le nouvel accord, qui entrera en vigueur au moment de l’expiration de l’actuel Accord du Bangladesh en mai 2018, inclut les fédérations syndicales internationales IndustriALL et UNI Global Union ainsi que certaines des principales enseignes de la mode. Il comprend davantage de protections pour les travailleurs déplacés à cause des exigences de l’Accord et reconnaît l’importance que joue la liberté d’association dans l’amélioration des conditions.

Sharan Burrow, Secrétaire générale de la CSI, a déclaré que « Ce nouvel accord souligne les succès déjà obtenus dans le cadre de l’actuel Accord signé en 2013 et fournira des protections vitales aux travailleurs qui sont exposés à des risques de blessures et de décès, alors qu’ils produisent une immense richesse à l’exportation pour le Bangladesh. Les propriétaires des usines locales font pression sur le gouvernement du Bangladesh pour revenir à la situation qui existait avant la catastrophe du Rana Plaza, mais nous exhortons le gouvernement à apporter son appui sans réserve aux dizaines de milliers de travailleurs qui produisent cette richesse, en soutenant le nouvel Accord. »

L’ampleur du problème de sécurité qui touche l’industrie de la confection au Bangladesh a été mise en relief lorsque l’explosion d’une chaudière dans une usine de confection située près de la capitale Dhaka a entraîné la mort de 11 travailleurs et en a blessé plus de 50 autres. Les [syndicats signataires de l’Accord exigent que sa portée soit élargie afin de couvrir les chaudières ainsi que la liste de contrôle existante, et ce, afin d’éviter d’autres incidents de ce type>http://www.industriall-union.org/fr/bangladesh-11-travailleurs-tues-et-plus-de-50-blesses-dans-lexplosion-dune-usine-de-confection].

For more information, please contact the ITUC Press Department on +32 2 224 03 52 or mailto:press@ituc-csi.org